Conservatoire Végétal Régional d'Aquitaine

Mes arbres bien dans leurs racines

Bulletin d'alerte N° 1 du 23/01/2021

Bilan climatologique 

2020

Augmentation des températures estivales et inondations

En saison, le déficit hydrique pose de plus en plus de problème.

Il s'accentue pendant la période où les arbres fruitiers ont un besoin d'eau important pour satisfaire la végétation et le grossissement de leurs fruits.

Les causes probables des dépérissements que nous constatons sur les arbres fruitiers sont d’ordre physiologique et proviendraient d’une défaillance de l’appareil racinaire suite à des hivers et/ou printemps très pluvieux suivis de périodes très chaudes et très sèches. (cf. Obs. BIP, SRAL, LDA33)

En Aquitaine, sur le premier trimestre 2020, la pluviométrie était excédentaire de 35 à 40 mm

En décembre 2020 elle est excédentaire de 43 mm à 283 mm

 

D'où l'importance de stocker l'eau perdue pendant cette période pour la restituer en saison !

Exemple de réalisation sur l’un des sites d’accueils du Conservatoire :

Site d’accueil Nec Prunus La Bachellerie Dordogne. Maintenant l’arboriculteur pourra utiliser cette eau pour irriguer 1,5 ha de verger en saison estivale.

Au verger les conséquences sont :

  • Un retard des plantations.

  • Un risque d’asphyxie racinaire dans les zones non drainées, inondées ou trop humides.

  • Un retard des travaux d'entretien du verger.

 

Les t° moyennes de la région sont en hausses de +1,67° Celsius  par rapport à la moyenne sur 30 ans.

Au moment de la nouaison des fruits, l'écart par rapport à la normalité saisonnière est monté à + 3,8° Celsius !

  • Les conséquences notables ont été la chute d’un grand nombre de petits fruits en pêches et en pommes.

saison 2021

Utilisation d'un éliciteur sur la totalité du verger.

Pour renforcer la défense des plantes

Brottrunk - Flüssig®

Créé à partir de pain biologique fermenté

FLÜSSIG sol (produit non filtré) contient un dépôt en microorganismes, levures, enzymes.

A utiliser en milieu acide – ajouter du vinaigre à l’eau de dilution jusqu’à PH < 6

 

Pulvérisation au sol lorsque la température remontera au dessus de 10° avec le Brottrunk non filtré.  25 l pour 1000 m²

 

Pêchers

Cloque du pêcher

La période de sensibilité va débuter avec le gonflement des bourgeons et le glissement des écailles. Il est urgent, pour les variétés sensible à la cloque (Roussane de Monein..) d'appliquer préventivement une pulvérisation avec du Nordox à 1/2 dose soit 17g pour 10 litres d'eau. Après l'application, si la pluviométrie dépasse 50 mm le produit sera lessivé, il faudra renouveler l'application. Au mois de février, si nécessaire et sur les variétés les plus sensibles une application de bouillie bordelaise pourra être appliquée à la dose de 125g pour 10 litres en mélange avec de l'agile kaolinite calcinée à la dose de 250g pour 10 litres d'eau.    La période de sensibilité se terminera lorsque les premières feuilles seront étalées. Après ce stade, ne pas faire de pulvérisation de cuivre car il est phytotoxique sur les feuilles. De plus l’excès de cuivre est néfaste aux champignons du sol.  L'application d'argile kaolinite calcinée permet d'assécher la végétation et ainsi de réduire la prolifération des spores du champignon (Taphrina déformans).

Chancres monilioses

Lors de la taille, faire attention de bien éliminer les fruits moniliés et séchés qui sont restés sur les branches. Brûlez les bois malades.

Abricotiers

Bactérioses

Pour les abricotiers et pour tous les arbres sensibles (amandiers, pruniers), badigeonnez, les troncs et la base des charpentières avec :

Du blanc horticole sur

1. 20m (acrylique + bouille bordelaise). Produit commercial Badipast.

ou du lait de chaux enrichi en cuivre afin de limiter les contaminations provenant du sol. 

Si vous avez déjà perdu des abricotiers au débourrement, signe que la bactériose est très présente dans votre verger, préférez des arbres greffés haut sur porte-greffes résistants (Pruniers de préférence) (point de greffe au-dessus de 60 cm jusqu’à 1m). 

 

  Évitez de les planter dans les zones gélives, facteur favorisant la bactériose. 

prptecta.png

Pommiers Poiriers

Tavelure

Les risques de contamination débutent au stade D du bourgeon à fleur c’est-à-dire juste avant l’apparition des fleurs fin mars début avril.

Au verger la diversité variétale, ainsi que le broyage hivernal des feuilles et des bois de taille permettent de diminuer les risques de contaminations. 

Le Brottrunk a un effet réducteur de sensibilité.

 

Sur les variétés très sensibles il faudra prévoir de réaliser une protection avec du Cuivrol (40g / 10l). Le cuivrol assurera une mise à disposition d'oligoéléments favorables à la nouaison au niveau du bourgeon floral.

Pucerons cendrés

Sur les vergers ou arbres fortement atteints les années précédentes, réaliser avant et juste après la floraison une pulvérisation d'argile kaolinite

à la dose de

    500g dans 10 litres d'eau avant floraison puis 300g dans 10 litres d'eau après floraison.

L'application d'argile sur le végétal gène les parasites, la prise de nourriture et le dépôt d’œufs.

​ Les applications de Brottrunk réduisent considérablement les attaques.

De même que les sols riches en champignons.

 

Rappel :

La faune auxiliaire doit être présente en grand nombre, à temps et à proximité des arbres fruitiers : pour cela implantez des plantes compagnes vivaces rustiques. 

Il est nécessaire de conserver tout ce qui peut héberger et nourrir les auxiliaires du verger, haies, zones non tondues tout au long de l’année.

On peut aussi ne pas tondre l'enherbement jusqu’à floraison (ou d’un seul côté des arbres).

Il peut ensuite être roulé un fois suffisamment sec.

Psylles

Le psylle du poirier hiverne à l'état d'adulte, caché sous des écorces ou dans différents abris du verger. Les pontes débutent lorsque les températures minimales atteindront 9 à 10°C. Les applications d’argile kaolinite calcinée à la dose de 500 à 700g pour 10 l d'eau à renouvelées à la dose de 300 à 500g pour 10 l d'eau, ont supprimé le problème dans les vergers.

Kiwi

Pseudomonas syringae pv.actinidiae (Psa)

La bactérie Pseudomonas syringae pv. actinidiae (Psa) est à l’origine des chancres bactériens du kiwi (principalement à chair jaune).

 

Ces chancres sont observés sur les troncs et les branches.

Un liquide gommeux (exsudat) s’en écoule parfois, souvent au niveau des plaies, dont la couleur varie du blanchâtre au brunâtre. Les tissus situés sous l’écorce peuvent également montrer des traînées brunes. Attention à désinfecter les outils de taille.

Pseudomonas syringae semble infecter des plantes déjà affaiblies par un stress hydrique et de mauvaises conditions de plantation. Les jeunes plants de moins à 5 ans sont plus sensibles.

La restauration d'un environnement sain semble le meilleur traitement préventif. Ces chancres peuvent conduire à la destruction totale de la charpentière ou même de l’arbre entier.

Eviter d'apporter trop d'azote, favoriser les écoulements d'eau pour diminuer le stress.

Les mesures prophylactiques consistent à couper 50 cm en dessous du chancre, à évacuer et brûler tous les bois atteints.

Une application systématique à base de cuivre -Nordox 16,7 g / 10 litres- est à appliquer sur les coupes.  

Après lessivage renouveler par une application de décoction de prêle - 1 l / 10 litres.

Privilégiez l'eau de pluie pour préparer les bouillies de traitement.

Tous fruitiers

Protection des arbres et arbustes 

À chaque plantation, protéger systématiquement les jeunes plants avec un filet anti-rongeurs le jour même.

En cas de présence de cervidés installer une protection en fer. Vous pouvez vous en procurer auprès du conservatoire. 

 

Autre moyen de lutte : pulvérisation de répulsif à renouveler fréquemment. Attention, les chevreuils s’y habituent.

La laine de mouton non lavée ou les cheveux sont efficaces pour les éloigner.

Taille et conduite

Taille de formation

En fonction de la conduite choisie.

Les dates de stages sont en lignes sur le site du conservatoire.

Taille de fructification

Suppression des branches en surnombre, équilibre, aération et prophylaxie.

.

Rappel pour les jeunes plantations :

Il est important de maintenir le tronc parfaitement vertical pour favoriser une croissance équilibrée. Tuteurage avec attache souple. 

Pour les arbres rabattus, le tuteur doit être coupé sous la couronne pour ne pas blesser les axes ou charpentières.

Pour les arbres palissés conduits en axe(s), l'axe doit être attaché à un bambou fixé sur le fil de palissage.

Risques de gel 

Pour diminuer les risques liés aux gelées printanières, il faudra tondre les pelouses du verger le plus ras possible pour favoriser la remontée de chaleur du sol.

Protection contre les campagnols et autres rongeurs de racines :

Les rongeurs infestent parfois les vergers et autres lieux cultivés et provoquent de gros dégâts sans que l’on sache les limiter.

Toutefois l’on sait qu’une lutte active et précoce permet de limiter leur présence.

La société Andermatt France propose plusieurs systèmes efficaces de lutte contre les rongeurs, qui constituent des alternatives écologiques et pratiques aux appâts chimiques.

Ces produits étant chers, nous avons négocié un rabais pour nos adhérents et abonnés à notre bulletin d’alerte.

Voici le code réservé au conservatoire du végétal d’Aquitaine : CONSVEGAQUI18

 

Ce code est à ajouter dans la case dédiée lors de la commande réalisée sur le site internet d’Andermatt France :

www.andermatt.fr. (https://www.andermatt.fr/48-piege-a-taupes-et-campagnols)

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now